Nos sites

Etre donneur

don-du-sang
Vous-même ou l’un de vos proches a nécessité ou nécessitera une transfusion sanguine.

Sachez que pour le seul département du Loir et Cher,
1 000 poches par mois sont indispensables pour répondre aux besoins pressants de dons du Centre de Transfusion Sanguine de la région Centre Atlantique. Aussi, nous vous remercions d’inciter votre entourage à donner son sang.

Pour cela, il suffit de se présenter :

A BLOIS
A VENDÔME
A ROMORANTIN

✓ Des collectes mobiles

Vous pouvez vous adresser à l’Établissement Français du Sang pour connaître les dates et lieux : Tél. : 02 54 55 54 10.

donneur

Don d’organes et prélèvements mutli-organes (PMO)

À travers son activité, le centre hospitalier de Blois participe depuis toujours au recensement des donneurs potentiels d’organes admis en coma grave dans ses services. Ainsi, les patients susceptibles de bénéficier d’une prise en charge spécialisée de type neurochirurgical, sont transférés au CHU de Tours pour une poursuite des soins. Parmi ces patients, ceux qui, malheureusement, passeront en mort encéphalique (activité cérébrale nulle) deviendront alors des donneurs potentiels d’organes et seront prélevés sur le site hospitalier de Tours.

Depuis le dernier trimestre de 2007, le centre hospitalier de Blois a été habilité par l’Agence de Biomédecine puis l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour assurer cette activité spécifique de prélèvements sur son site.

La gestion de cette activité spécifique est assurée à l’hôpital de Blois par une équipe de coordination PMO composée de :

  • Docteur Isaac GBADAMASSI praticien, médecin anesthésiste-réanimateur
  • Madame Carole COUSIN, cadre de santé au bloc opératoire
  • Madame Christelle METAIREAU, cadre de santé dans le service de réanimation

Depuis son habilitation jusqu’à la fin du premier trimestre 2013, le nombre de prélèvements réalisés à l’hôpital de Blois est de : 22 reins, 8 foies et 1 coeur soit autant de vies de sauvées.

Conformément à la loi en vigueur, tous ceux qui n’auraient pas exprimé de leur vivant, une opposition aux prélèvements de leurs organes, sont des donneurs potentiels.

D’où l’intérêt de faire connaître son avis, dans son entourage familial, professionnel ou amical et d’être porteur sur soi d’une carte de donneur.

Nos sites